© 2019 EFFATA Coaching Services

Les bonus limitent nos performances !

December 26, 2015

En cette fin d’année, période des entretiens d’évaluation (si possible d’évolution…), je crains avec cet article de ne pas me faire que des amis.  Quoique, je pourrais bien m’attirer les faveurs de certains patrons ou DRH…

Connaissez-vous le « Problème de la bougie » (Candle problem) ? Il s’agit d’une expérience montée en 1945 par Karl Duncker et reprise ensuite par bon nombre de chercheurs dont un professeur de Princeton, Sam Glucksberg, en 1962.

 

De quoi s’agit-il ? Sur une table contre un mur se trouvent une bougie, des allumettes et une boite de punaises. Le test consiste à réussir à fixer la bougie au mur sans que la cire ne puisse couler sur la table.

Glucksberg a divisé les personnes passant ce test en deux groupes : au premier groupe il a expliqué qu’ils passaient ce test dans le cadre d’une recherche pour déterminer le temps moyen nécessaire pour trouver la solution, au second groupe il a promis une récompense de 5$ (de l’époque) pour tous ceux qui seraient parmi les 5 plus rapides et 20$ pour celui qui obtiendrait le meilleur temps.

 

Certains ont essayé de faire fondre le bord de la bougie pour la souder au mur, d’autres tentèrent de fixer la bougie à l’aide des punaises. Ces deux approches ne fonctionnent pas. La solution est de fixer au mur à l’aide des punaises la boite qui contenait les punaises et de placer la bougie dessus comme illustré sur le second schéma. D’après vous quel groupe a été le plus rapide ? En moyenne le groupe qui avait été motivé par la récompense de 5$ ou 20$ a mis 3 minutes et 30 secondes de plus que l’autre groupe ayant pour seule motivation la participation à un programme de recherche.  Cette expérience a été répétée de nombreuses fois et aboutit toujours aux mêmes résultats : les primes et autres bonus diminuent l’efficacité de notre travail ! Alors que la science – car il s’agit bien d’une expérience scientifique- a prouvé depuis des décennies que ce système de primes est contreproductif, la majorité des sociétés au monde fonctionnent sur ce mode et continuent à utiliser la carotte et le bâton pour faire avancer leurs collaborateurs !

 

Que se passe-t-il ? La créativité du groupe à qui a été promis une récompense est fortement réduite car leur objectif n’est pas de trouver une solution, mais de gagner la récompense. Or dans cette expérience, il faut un minimum de créativité pour changer l’utilité de la boite de punaises et en faire un support pour la bougie.  Comme la créativité du premier groupe est restreinte ils mettent plus de temps à le comprendre.

 

En fait ce n’est pas toujours vrai. Si on recommence l’expérience mais en plaçant les punaises sur la table en dehors de la boite, le groupe motivé par l’argent est le plus rapide car il n’a pas besoin de créativité : la boite est un des éléments à sa disposition pour trouver la solution.

 

En conclusion, pour des travaux simples et répétitifs demandant peu de créativité, les primes et autres bonus fonctionnent, par contre, pour toutes les fonctions plus complexes où la créativité est nécessaire, ces mêmes primes et bonus sont contreproductifs et réduisent la performance.

 

Mon conseil aux patrons pour 2016 : au lieu de mettre en place un système de bonus et de primes qui limitent l’efficacité de vos équipes, investissez ce budget dans le coaching de vos collaborateurs, vous améliorerez les performances de votre entreprise tout en soignant le bien-être de vos collaborateurs J.

 

Que votre vie soit belle.

 

Pierre de Lovinfosse

Coach ICF

 

PS:

  • Envie de prendre votre bonheur en main ? Participez au séminaire "Booster ma Vie!" (2 nouvelles dates)

  • Démarrez votre année avec de l'audace en stock: participez au séminaire "J'ose".

 

Please reload

Articles à l'affiche

J’ai toujours le choix…

August 31, 2015

1/1
Please reload

Articles récents

June 27, 2016

November 29, 2015

November 18, 2015

Please reload

Archive